jeudi 7 février 2008

Témoignage :« CHANGER BICETRE » avec notre candidat DALI

Le point de vue d’une kremlinoise ...

Depuis mon vote pour Chirac contre LE PEN, j’ai mesuré à quel point il était important de ne pas laisser les autres décider à ma place et à quel point mon vote avait toute sa place.

C’est Nicolas Sarkozy et sa volonté à redynamiser la France, à la sortir de cette sorte de morosité contagieuse et à rassembler les Français qui m’a plu. C’est aussi cet appel aux bonnes volontés, à celles et ceux qui veulent être fiers de leur pays.
La tiédeur n’a jamais réussi à la France.
D’origine antillaise, je m’étais impliquée dans les années 80, en politique régionale.
Je voulais un avenir ambitieux pour mes enfants, je voulais qu’ils ne s’expatrient pas pour gagner leur vie.
La droite propose un programme courageux et des réformes audacieuses qu’aucun autre gouvernement, à ce jour, n’a osé mettre en place. Certains domaines, certes, sont très sensibles (notamment l’immigration où il n’est pas question selon moi de revenir aux années 60 avec l’utilisation des immigrés pour uniquement leur force de travail faisant fi de leur rôle de citoyen).
Par ailleurs, qu’ont fait les autres pays européens ou plus lointains pour transformer les effets pervers de la mondialisation ? Pourquoi seule la France au nom de sa devise « Liberté, Egalité, Fraternité » devrait supporter davantage cette charge.

Mais revenons à notre candidat local aux municipales et aux cantonales : Raphaët DALI

Nos changements de regards sont souvent liés à nos rencontres.
Pour ma part Raphaët DALI m’a sollicitée pour faire partie de son équipe et réfléchir autour du changement pour le Kremlin Bicêtre. Je n’ai pas hésité une seconde.
Ainsi nous nous sommes réunis, dans un premier temps, en équipe restreinte (10-12 personnes).
Homme de conviction, il a su progressivement me démontrer à quel point il était important de ne pas rester neutre en tant que citoyenne. Ces réunions permettent de comprendre – de se rappeler - que la vie de la cité se construit avec chacun de nous.

Oui c’est vous et c’est moi qui faisons la ville. Raphaët DALI a ce courage allié à la persévérance, cette capacité d’écoute et de dialogue rare de nos jours : temps consacré aux autres, place de la culture, la passion pour aller jusqu’au bout de ses convictions.. Son attachement aux valeurs éthiques, au respect de la personne humaine. En politique, il s’agit de qualités basiques profondes qui font, hélas, défaut à tant de personnes. A l’ère de la transparence et de la communication tout azimut, les choses doivent changer.
Nous devons avoir aussi à l’esprit que ceux qui composent la ville sont non seulement les actifs mais aussi les « inactifs » qui font partie de la vie, qui ont leur dignité et leur fierté : je fus étonnée que le Maire actuel, Mr laurent, ne leur ait pas adressé un mot lors de sa cérémonie des vœux, lui qui proclame si fort notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité ».
Il ne s’agit pas là de faire l’éloge de tous les inactifs de la cité mais de ne pas nier leur contribution aussi au lien social ce qui caractérise « le vivre ensemble » dans une commune
Il ne s’agit pas de proclamer qu’on est républicain dans les discours : c’est dans les actes que la République s’est construite et continue à exister.

M. LAURENT a eu donc le temps et les moyens pour conclure ses projets : 1 septennat et 1 sixtennat !!! Certes, en 13 ans, des réalisations ont été faites. Mais par ailleurs de chantiers énormes qui trainent qui coutent cher à la collectivité et au contribuable et dont on ne voit pas l’aboutissement dans les temps ( ex Piscine) et quelque fois la priorité.( la médiathèque de 6 étages) ..(Quand on sait maintenant que dans certains pays, on construit tout un quartier nouveau (l’équivalent d’une petite ville) dans une grande ville en 2 ans seulement.. à méditer..et non en 1 sixtennat + 1 septennat.

Et toujours bien peu pour les jeunes, toujours pas de commission communale pour l’accessibilité donc peu, très peu de place dans notre ville pour le handicap.
Et toujours peu ou pas de démarche qualité en habitat social et environnemental (démarche de haute qualité environnementale – HQE - pour les constructions neuves ou en réhabilitation).
Il me semble également qu’une des missions importantes de la Ville est bien de faciliter les relations entre les usagers et l’administration.

Il est temps que la place au renouveau soit donnée par les kremlinois et les kremlinoises à Raphaet DALI, un candidat ayant une large expérience au niveau national et international et qui pourra apporter un PLUS substantiel et un nouveau regard, une vision globale au développement du Kremlin Bicêtre de 2008-2014.

. OUI pour un cadre de vie attractif,
. OUI pour un mieux vivre ensemble



Je vous invite tous à venir débattre avec nous au cours de nos réunions du mardi à 20 H
A l’espace MAIGNE.

Lydia JACQUES-BOURGERIE

1 commentaire:

Nicolas a dit…

La piscine est payée par le Val de Bièvre et la médiathèque par Auchan.

Ce n'est pas 14 ans mais 13 suite à une modification (dévastatrice !) du calendrier électoral faite par l'UMP.